Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Mensonges et statistiques

Posted on | août 3, 2010 | No Comments

Le gouvernement conservateur, par la voix de son ministre Stockwell Day, a réitéré son engagement aujourd’hui à ne pas obliger la complétion de la version longue du formulaire de rencencement. En ce sens, Day ressemble de plus en plus à cet étrange personnage du Seigneur des Anneaux, nommé tout simplement la Voix de Sauron, et dont l’individualité entière, de même que son message, s’efface complètement afin de mieux véhiculer le message de son maître.

Laissons là la littérature fantastique, bien que Stockwell Day nous aie également  livré aujourd’hui un morceau de fiction qui risque de faire anthologie. En effet, sur un autre sujet, soit celui de l’approche abusivement répressive et outrageusement dépensière du gouvernement envers la lutte à la criminalité, le ministre a justifié l’augmentation des budgets par une augmentation de crimes non déclarés…

Étrangement, l’Honorable ministre n’avait pas de statistiques pour étayer ses affirmations… La Presse Canadienne par contre s’est amusée à relever, d’une part, que puisque les crimes non déclarés n’entraînaient pas de condamnations, ils ne justifient pas une augmentation du budget pénitentiaire, d’une part. D’autre part, selon Statistiques Canada, il semble que la raison principale de non-déclaration soit la banalité des crimes commis. Pas de quoi emprisonner son beau-frère sur une dispute autour d’un BBQ en famille trop bien arrosé, manifestement.

La dérive idéologique du parti au pouvoir continue à s’aggraver. D’abord confiné aux déclarations à l’emporte-pièce, on en est passé au discrédit des institutions canadiennes (Statistiques Canada en tête) et voici que l’on passe à la fabrication pure et simple d’arguments en faveur de la ligne de parti. Le gouvernement se moque carrément des citoyens. Et le pire dans tout ça, c’est qu’il s’agit toujours d’un gouvernement minoritaire, donc théoriquement sujet à se faire renverser par une opposition. Hors, celle-ci démontre bien son absence de caractère en laissant passer de telles insultes. Je n’ose imaginer ce que se permettrait un gouvernement Harper majoritaire.

Comments

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll