Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Le pétrole, et l’argent du pétrole

Posted on | novembre 2, 2010 | 2 Comments

La Presse Canadienne révèle aujourd’hui que le gouvernement fédéral et quelques provinces subventionnent l’industrie pétrolière canadienne à hauteur de 2,8 milliards annuellement et ce, contrairement à certains engagements pris par le G20 qui incitent justement les pays les plus industrialisés à diminuer ces subsides afin de décourager l’utilisation de sources d’énergie fossiles.

Étrangement, on prévoit une croissance phénoménale des bénéfices des pétrolières canadienne en 2010, de l’ordre de près de 400%. Les bénéfices avant impôt devraient, selon les analystes, passer de 1,7 milliards à 8,4 milliards. L’industrie profite manifestement de la reprise économique – doit-elle nécessairement être maintenue à flot par nos impôts? Poser la question, c’est manifestement y répondre.

En attendant, le gouvernement abolit pour près de 45 millions de dollars en subvention aux entreprises culturelles (ce qui ne représente même pas 2% du montant accordé aux pétrolières) alors que celles-ci peinent souvent à boucler leur fins de mois.

Pourquoi ne pas rediriger ces subventions vers un fonds indépendant chargé d’étudier le développement d’énergies propres et renouvelables, voir même la mise au point de procédés visant à renverser les effets nocifs de l’exploitation des sables bitumineux? À 2,8 milliards par an en bourses d’études, chaires universitaires et autres projets, on pourrait commencer à avoir les moyens de nos ambitions.

Comments

2 Responses to “Le pétrole, et l’argent du pétrole”

  1. Twitted by LeGBS
    novembre 2nd, 2010 @ 21:52

    […] This post was Twitted by LeGBS […]

  2. DoM
    novembre 2nd, 2010 @ 22:53

    Quand je penses que le réseau universitaire étouffe sous l’effet du sous-financement. Quelle richesse on pourrait créer si ces sommes étaient réinvesties en dans le milieu de l’éducaiton post-secondaire et même culturel

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll