Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Le temps des Fêtes

Posted on | décembre 1, 2010 | No Comments

Chaque année à ce qu’il semble, les préparatifs du temps des Fêtes débutent de plus en plus tôt. Nos pauvres oreilles sont assaillies par les chansonnettes débilitantes dès le mois de Novembre, et les décorations abusives, de vert, de rouge, d’or et d’argent (et d’encens et de myrrhe, tenez) nous assaillent avant même que ne soit passée l’Halloween.

Le temps maussade de ce premier décembre m’a fait réaliser hors de tout doute la cause de cette folie maladive. Le grand coupable n’est nul autre que le réchauffement global.

Surpris? J’aurais bien pu accuser mes têtes de Turc préférées, Stephen Harper et Jean Charest, mais il n’y a rien comme des précipitations surabondantes en décembre pour nous faire réaliser que, finalement, la magie du temps des Fêtes c’est d’abord et avant tout la magie de l’hiver. Le ski, les raquettes, les voitures embourbées, les petites pelles rouge des enfants oubliées dans la neige.

Mais voilà, il n’y a plus d’hiver en décembre. Comme dirait l’autre, où sont passées les neiges d’antan?. Alors que de ma jeunesse je me rappelle les batailles de boules de neige épiques dès la mi-Novembre, les dernières années nous ont plutôt habituées à la pluie et au verglas.

Pour compenser, les marchands tentent de nous rappeler de plus en plus tôt que le temps des Fêtes approche – réaction compréhensible, puisque plusieurs d’entre eux y font la plus grande part de leur volume d’affaires. Le réchauffement global est donc directement responsable du consumérisme à outrance qui afflige cette belle et noble tradition.

Bien entendu, les mauvaises langues avanceront plutôt que la consommation effrénée est elle-même responsable du réchauffement global, mais ne vous laissez pas abattre par ces rabat-joie. Allez, consommez, célébrez, partagez vos cadeaux – il semble d’ailleurs que les parapluies seront très nombreux au pied des sapins cette année…

Comments

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll