Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Pas de futur

Posted on | février 13, 2011 | No Comments

Étrange rencontre cette fin de semaine que celle de quatre baby-boomers, dans un contexte complètement détaché du train-train quotidien. Quatre magnifiques spécimens, en pleine forme, minces, ne faisant pas leur âge, revêtus avec classe et distinction malgré leur présence dans un chalet perdu en région éloignée.

Rien de bien intéressant à première vue? Peut-être pas… sinon cette étrange particularité remarquée alors que j’écoutais et participais à leurs discussions. Mes quatre compères parlaient parfois à l’imparfait, parfois au passé simple, parfois au présent mais jamais, au grand jamais, au futur. Ni futur simple ni futur antérieur. J’ai appris bien des choses sur leurs occupations actuelles, sur leurs frasques passées, sur les voyages qu’ils avaient fait, mais rien du tout sur leurs rêves, leurs espoirs, leurs ambitions, leur vision de l’évolution du monde qui nous entoure.

Étrange constat, pour ces membres la génération No Future justement, d’avoir intégré le message nihiliste du mouvement punk au point où même leur conjugaison se plie désormais à l’idéologie. Le jeune blanc-bec que je suis a beau avoir encore (statistiquement parlant) plus de temps à faire que de temps écoulé, je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine inquiétude face à ce phénomène. La présence d’une bulle, où rien n’existe hormis la personne et son passé, où les conséquences à court et long terme de ses actions sont exclues, me répugne énormément.

Heureusement, je connais suffisamment de gens, tous âges confondus, qui déploient leur vision dans le temps, qui  perçoivent que ce n’est pas le temps qui passe, mais bien nous qui passons à travers lui. Suffisamment de gens que le futur n’effraie pas, du moins pas au point de l’éliminer de leur langage. Je ne généraliserai donc pas. Je verrai en temps et lieu comment je me comporterai à cette étape de ma vie, mais j’espère toujours avoir les plus beaux projets de mon existence devant et non derrière moi.

Comments

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll