Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Le (vrai) prix du pétrole

Posted on | février 25, 2011 | No Comments

Si vous n’aviez pas encore fait le lien entre les tensions géopolitiques et le prix de l’essence à la pompe, les évènements des derniers jours vous ont certainement aidé à franchir ce dernier pas. Plus que jamais, la crise au monde arabe nous fait réaliser que le mode de vie Nord-Américain dépend principalement de la complaisance de ces dictateurs. Des dictateurs que nous avons soutenu, voir encouragé, afin de maintenir ce même style de vie.

Les révolutions en Lybie (18ème producteur – 1,5 millions de barils par jour), en Égypte (28ème producteur – 630 000 barils par jour) et en Tunisie (52ème producteur, moins de 100 000 barils par jour) ne représentent même pas 3% de la production mondiale, et le Bahreïn est un producteur négligeable. Le cours du brut a augmenté cependant de près de 10% depuis le début des troubles sociaux dans ces pays.

L’Arabie Saoudite, l’Iran, les Émirats Arabes Unis, le Koweït, l’Irak et l’Algérie, en ordre décroissant, sont tous des producteurs plus importants, cumulant près du quart de la production mondiale. Pourtant, aucun de ces pays n’est un modèle de démocratie et de bonne gouvernance. Le jeu des dictatures soutenues par l’Occident visait à assurer qu’aucun joueur n’accaparait une portion trop élevée du gâteau. Mais voilà que les intérêts économiques liés à la production et la distribution de pétrole seront, au mieux, soumis à des volontés démocratiques qui ne seront pas si conciliantes ou, au pire, accaparées par ces voisins dont l’influence se fera fortement sentir (et l’Iran garde un oeil plus qu’intéressé sur toute cette situation).

Nul besoin d’être devin pour prédire que la propagation de la révolution à ces états continuera à soutenir la hausse du pétrole. Pendant ce temps, nous n’avons toujours pas de TGV digne de ce nom en Amérique du Nord, et favorisons une politique métropolitaine basée sur l’étalement urbain et la dépendance à la voiture. L’escompte à la dictature n’étant plus retranché du prix du brut, préparez-vous à payer le vrai prix du pétrole.

Comments

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll