Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

D’une minorité à l’autre

Posted on | mars 24, 2011 | No Comments

Les Conservateurs n’ont pas manqué de remettre sur le tapis dernièrement la possibilité d’une coalition entre le Parti Libéral et le NPD, soutenue par le Bloc Québécois. Ce dernier point est particulièrement mis de l’avant dans une campagne publicitaire destinée au Canada anglais uniquement. On y retrouve un Quebec bashing subtil de même qu’un jeu éhonté sur la carte du patriotisme: un gouvernement appuyé par de méchants séparatistes ne serait manifestement pas réellement canadien.

La bataille d’opinion qui se jouera dans les médias sera certainement divertissante, mais éclipse une réalité fondamentale: un gouvernement de coalition demeure un gouvernement minoritaire, fragilisé par le nécessaire compromis entre les partis alliés et les réalités implacables du monde politique.

Ainsi, une coalition ne demeure pertinente pour les participants que tant qu’ils n’entrevoient pas la possibilité de s’accaparer une part accrue du pouvoir (lire, un gouvernement majoritaire) en jouant cavalier seul. Les partenaires se font des œillades, mais seront prêts à se planter un couteau dans le dos à la première éventualité. De surcroît, le Bloc rejette l’idée de faire partie de la coalition, ce qui le laisse libre de défaire cette dernière ou de s’abstenir à tout moment, permettant ainsi aux Conservateurs de renverser le gouvernement.

Nous nous retrouverions donc avec un gouvernement où les participants consacreront leur énergie non seulement à diriger le pays, mais à assurer leur avenir. Un tel gouvernement représenterait-il un plus large éventail de la population canadienne? Certainement (du moins, si on se fie aux intentions de vote). Peut-on s’attendre à plus d’efficacité d’un tel gouvernement? J’en doute.

Gouvernement minoritaire, gouvernement de coalition, ces deux options ont chacune leurs inconvénients majeurs. Tant qu’une consolidation du vote n’aura pas lieu, elles demeureront les deux seules options disponibles. Le Bloc ne semblant pas appelé à disparaître, il faut peut-être alors jeter un regard du côté des autres partis, notamment les Verts et le NPD, qui auraient beaucoup à gagner en unissant leurs forces.

Après tout, c’est ce que le Reform Party et le Parti Progressiste Conservateur ont fait, il y a quelques années…

Comments

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll