Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Jumping Jack Flash

Posted on | avril 29, 2011 | 1 Comment

Les médias de la Belle Province font grand cas de la percée remarquable du NPD, notamment dans les circonscriptions de la Vieille Capitale. Parti comme le perdant proclamé d’avance de la campagne (je ne considère même pas les Verts d’Élizabeth May), la troupe de Jack Layton se révèle le possible parti Cendrillon de cette élection.

C’est une belle leçon d’ironie qui démontre que finalement, les électeurs sont particulièrement réceptifs au message qui leur est livré par les chefs des diverses formations politiques. Michael Ignatieff s’autoproclamait au début de la campagne le seul vraiment capable de défaire les Conservateurs, appelant au vote stratégique pour consolider la présence des Libéraux au parlement. Stephen Harper disait de faire bien attention à la méchante coalition menée par Ignatieff. Gilles Duceppe rappelait qu’il est important de défendre les valeurs sociales démocrates propre au Québec, et que seul le Bloc pouvait freiner l’avance des Conservateurs (ça sonne comme du déjà-vu?). Jack voulait être premier ministre.

Mais le débat des chefs a permis aux électeurs d’accoler tout un autre message, non-verbal cette fois, aux discours officiels de ces figures de proue. Stephen Harper ne veut rien savoir. Michael Ignatieff sait tout, sauf comment faire passer son message. Gilles Duceppe sait seulement qu’il ne veut faire que la moitié de la job (représenter le Québec, mais se balancer du Canada). Jack sait qu’il veut être premier ministre.

Qu’ont fait les électeurs? Ils ont exclu d’avoir Ignatieff en tête d’une coalition. Ils ont décidé de voter stratégique, et ils ont décidé de voter stratégique pour empêcher les Conservateurs d’avoir une majorité. Seul revirement de situation imprévu: ils semblent vouloir se tourner vers le NPD pour ce faire.

Jack carbure donc à cette réponse inusitée des citoyens. L’histoire nous dira si ce n’est qu’un feu de paille, où si ce mouvement, une fois la poussière retombée, amorcera une croissance durable au pays.

Comments

One Response to “Jumping Jack Flash”

  1. Stephen Harper, l’Église Évangélique et le parti conservateur « Raymond Viger, rédacteur en chef Reflet de Société. L'actualité sociale et communautaire. Prostitution, Drogue, alcool, gang de rue, gambling
    avril 30th, 2011 @ 07:27

    […] Le Gros bon sens, Jack Layton arrive en ville. […]

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll