Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

De l’inutilité du couple pour la reproduction

Posted on | juillet 16, 2011 | 2 Comments

Le modèle classique de la famille nucléaire a bien du plomb dans l’aile depuis plusieurs années déjà. Les taux de divorce et de séparation des couples sont en hausse constante, phénomène relié à la présence de plus en plus forte des femmes sur le marché du travail et à l’augmentation correspondante de leurs revenus (même si un rattrapage est encore à faire de ce côté).

Ces bouleversements sociaux ne sont donc pas en soi de mauvaises nouvelles, mais reflètent au contraire l’atteinte d’un équilibre entre les relations hommes/femmes. Ces dernières ne sont plus nécessairement en position de dépendance face à leur conjoint. Pourtant les vieux idéaux ont la vie dure; on convole encore en justes noces en se jurant fidélité et amour éternel.

La reproduction n’est pas la seule motivation au couple, mais elle demeure souvent un projet de vie important. Le couple, souvent, est vu comme un pré-requis à la reproduction planifiée (et parfois une conséquence plus ou moins heureuse de certains accidents de parcours). Si les dernières années nous ont appris quelque chose par contre, c’est que des enfants peuvent très bien s’épanouir sans vivre à chaque jour avec leurs deux parents.

Pourquoi ne pas alors revoir entièrement notre approche à la reproduction? En tant que parent, nous souhaitons avant tout trouver dans l’autre parent des valeurs similaires, un attachement envers les enfants, une confiance envers les qualités d’éducateur de l’autre. Pourquoi entrer dans une union plus intime et permanente entre adultes si nous sommes prêts à assumer notre rôle de parent en-dehors de cette relation?

Imaginez deux personnes se connaissant de longue date, ayant développé de forts liens de confiance et d’amitié, sans nécessairement connaître la passion amoureuse. On pourrait imaginer facilement un modèle parental où ces deux parents ne partageraient leur vie que dans l’année suivant l’accouchement, ce qui leur permet tous deux d’être présents à cette étape cruciale du développement. Elle permet aussi au père de pouvoir apporter son soutien à la mère après l’accouchement vu les contraintes économiques, psychologiques et physiologiques immédiates. Ceci dit, selon les réseaux sociaux des deux partenaires cette durée pourrait être remise en question.

Par la suite, et tel qu’entendu préférablement avant la conception, les deux parents suivront des modalités de garde partagée. Cela leur permet de conserver un lien d’amitié fort sans chercher l’amour s’il n’y est pas. Le couple n’est plus nécessaire; cela permet d’éviter d’inutiles rancunes et chicanes causées par la fin des relations amoureuses, qui empoisonnent souvent la vie des enfants autant que celle des parents. De telles familles pourraient se révéler plus harmonieuses que plusieurs familles nucléaires.

Nous n’y sommes pas encore, ni socialement ni légalement, mais nous nous rapprochons sans doute de cette situation. Peut-être même connaissez-vous des gens ayant conclu un tel arrangement?

Comments

2 Responses to “De l’inutilité du couple pour la reproduction”

  1. Pat
    juillet 16th, 2011 @ 23:03

    Y avait eu un cas comme ca que j’avais lu… au québec. Deux amis qui avaient fait un ptit.

  2. Simon P.
    juillet 19th, 2011 @ 12:25

    Comme tu l’as souligné, nous n’en sommes pas là du tout. Je crois, par contre, que cela pourrait être une possibilité sociale tout à fait viable. Cela ne poserait pas de différence significative de la situation que présentent actuellement les parents séparés ou divorcés. Comme notre société gère les familles dé/re-composées, elle pourrait gérer les familles anucléaires.

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll