Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Chaleur, Conspiration, Conservateurs (sans blague!)

Posted on | juillet 21, 2011 | No Comments

Si comme le reste de l’Amérique vous avez passé les derniers jours à suffoquer, à fondre sur le trottoir, à courir sans répit les piscines publiques, les autres établissements climatisés, ou que vous avez pris congé pour vous enfermer quelques heures dans votre congélateur, vous serez heureux d’entendre ce qui suit. Selon Rush Limbaugh, animateur radiophonique bien connu pour des positions conservatrices faisant passer les animateurs de radio-poubelle de Québec pour des socialistes de la pire engeance, la vague de chaleur n’existe pas! Il ne s’agit que d’un complot libéral visant à nous faire croire au réchauffement de la planète.

Pourtant, s’il restait bien une chose sur laquelle on pouvait s’entendre, c’est le temps qu’il fait réellement. Mais voici que maintenant même la sensation que nous éprouvons n’est plus fiable. Nous avons été manipulés, semble-t-il, pour ressentir la température plus intensément que nécessaire.

Limbaugh pousse un peu fort ici; CNN comme Fox, qui n’ont pourtant pas la même ligne éditoriale, reconnaissent tous deux cette vague de chaleur ayant fait plus d’une vingtaine de morts à date aux États-Unis. En fait, Limbaugh pousse l’idéologie conservatrice à l’extrême. Ne pouvant même reconnaître l’existence de la chaleur, qui risque de défaire l’équilibre précaire sur lequel repose son déni du réchauffement global, il n’a pas le choix de trouver le plus de défaites possible pour nier le phénomène. L’influence pernicieuse du gouvernement étant un autre épouvantail conservateur populaire, le lien entre les deux s’effectue sans peine dans cet esprit tordu.

Mais en réalité, tout cela ressemble plus au déni de l’ivrogne qui, en état d’ivresse avancée, persiste à conduire sa voiture, persuadé qu’il est en pleine possession de ses moyens. Espérons seulement que ces extrémistes conservateurs n’entraîneront qu’eux-mêmes dans l’inévitable catastrophe.

Comments

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll