Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

La route qui ne va nulle part…

Posted on | août 1, 2011 | No Comments

Pendant que le réseau routier montréalais s’effondre de façon imprévisible, augmentant considérablement le niveau de stress des automobilistes, cyclistes et piéton qui le parcourent quotidiennement, Jean Charest se réfugie au nord du nord et annonce en grande pompe la création d’une route qui ne va nulle part.

Pendant que Jean Charest perd le nord avec son Plan Nord, pendant que les compagnies minières continuent à brader nos richesses et obtiennent des routes à forfait (après tout, payer 44 millions pour une route qui en vaut 331, c’est toute une aubaine!!!), Sam Hamad perd son latin et refuse de nous dire exactement dans quelle condition se trouve l’autoroute Ville-Marie.

Pendant que Sam Hamad perd la carte et fait une caricature d’ingénieur de lui-même, la population continue d’être prise en otage par cette vieille mentalité désuète qui s’obstine à croire que le grand public est incapable de digérer l’information qu’on lui donne. Mais parfois voilà l’indignation du grand public est un excellent indicateur de la qualité du travail d’un gouvernement. Dans ce cas, le travail ne s’arrête pas qu’aux infrastructures : le travail concerne aussi la reddition de compte auprès des citoyens.

Pendant que le gouvernement refuse de nous rendre des comptes, nous ne sommes toujours pas en mesure de vérifier à quel point les comptes du gouvernement balancent exactement… C’est-à-dire, quelles sont les entrées d’argent suspectes et les déboursés de faveurs aux amis du régime? On vend la construction de routes et de viaducs à rabais comme s’il s’agissant de ressources naturelles.

Pendant que Jean Charest perd le nord dans le nord et que ses amis prennent le large sur un yacht dans le sud, le reste de la planète se fout royalement de notre gueule.

Mais pire que l’orgueil, l’insécurité et l’impuissance des citoyens ordinaires deviennent préoccupants. Cette population dont se moquent les élites qui en dépendent pourtant mérite mieux, beaucoup mieux.

Comments

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll