Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Se lancer dans le vide

Posted on | septembre 5, 2011 | 3 Comments

Il y a plus de 500 ans aujourd’hui, en 1492, Christophe Colomb quittait le dernier port d’attache pour tenter de traverser l’Atlantique. Un geste pas si fou que ça à prime abord pour qui savait à l’époque (et contrairement à la croyance populaire, plusieurs personnes s’en doutaient effectivement) que la terre était ronde. Un geste en apparence totalement suicidaire, n’eut été d’un continent situé bien heureusement entre l’Espagne et le Japon.

Le pari de Colomb, risqué, c’est aussi celui de la couronne d’Espagne, prête à tout pour trouver une façon d’accéder directement aux richesses d’Orient et surpasser ses rivaux. C’est un pari fantastique, tiré par les cheveux, qui a par contre rapporté de beaux dividendes au roi ayant financé l’aventure.

Aujourd’hui, face à un tel délire, quel gouvernement, quel individu accepterait de tenter l’aventure? Le dernier pari du genre qui a été relevé en Occident est probablement celui de la conquête de l’espace. Encore fut-il relevé seulement en raison de l’intense rivalité entre l’Ouest capitaliste et l’Est communiste. L’orgueil, beaucoup plus que le désir de découverte, fut le moteur de nos plus grandes réalisations. À bien y penser, on pourrait sans doute en dire autant de la découverte de l’Amérique.

Aujourd’hui l’Ouest complaisant, trop confiant dans son omnipotence, ne rêve plus qu’à enrichir l’élite de sa population au dépens des plus pauvres. La radicalisation, la polarisation du discours et les dérives résurgentes de l’extrême-droite prennent une place de plus en plus importante dans les médias. Et les pays qui aimeraient rivaliser avec nous, la Chine, l’Inde, mettent maintenant les bouchées doubles, développent la puissance nucléaire, un programme spatial et quoi encore.

Les prochaines révolutions culturelles et scientifiques ne viendront pas d’Occident, où l’on n’attend plus rien, se croyant parvenu au sommet. Elles viendront d’Orient et viseront rien de moins qu’à refaçonner le rapport de force entre les différentes régions de ce monde.

Comments

3 Responses to “Se lancer dans le vide”

  1. Air fou
    septembre 5th, 2011 @ 23:24

    Scientifiques, j’ai des doutes pour les pays islamistes (n’annonce-t-on pas l’hiver islamiste suite au printemps arabe(ophone). Orient, Chine, Japon, oui. La Chine est déjà le créancier numéro 1 des États-Unis, ce qui en dit long sur ce qui n’apparait plus comme des prétentions mais comme une réalité, l’application de stratégies chinoises ancestrales.

    Concernant l’Amérique, sa « découverte », ce terme m’apparait non pas vaniteux, mais juste faux. On ne découvre pas un territoire habité depuis 3 ou 4 mille ans, sinon comme touriste.

    Notre projet des plus ambitieux, ici, ce maudit pays à créer et pour cefaire, apprendre à débattre et se construire enfin une colonne vertébrale afin de dféendre les valeurs fondamentales auxquelles nous aurons décidé de tenir. Du pain dur la planche, dis-tu? Mets-en.

    Petite remarque. C’est vraiment dérangeant le grand truc j,aime qui est dans le chemin. On n’a pas tous envie de laisser des traces aussi facile sa suivre sur Internet et se donner pour cible notamment aux compagnies. Plus encore, on veut LIRE!

    Amicalement, Zed ¦)

    en..

  2. Patrick Levesque
    septembre 6th, 2011 @ 00:09

    Bonjour Zed!

    La découverte, évidemment, est toujours abordée du point de vue de celui qui la fait. Il n’y a aucun doute que pour Colomb, arriver en Amérique était une découverte. En était-ce une pour l’humanité? Bien sûr que non. Pour la même raison les Chinois peuvent partir à la conquête d’une Lune qui, on s’en doute, n’appartiendra jamais à personne.

    Sur une autre note: je suis bien ouvert à jouer avec la disposition de ces bidules; on verra bien ce qui se révèle le plus ergonomique :-)

  3. Air fou
    septembre 7th, 2011 @ 01:13

    J’ai tant à découvrir, alors! :D

    Mais je n’imagine pas que l’on me laisserait planter mon drapeau, je passe mon tour pour la croix. Et si je ne m’abuse, on me demandera d’abord mon passeport et même, dans certains cas, des examens médicaux. Et ces salauds, me fouilleront des pieds à la tête et me radiographieront. :D :D :D

    Il y a à Mo-rial, plein de madames qui ne veulent pas se laisser découvrir les cheveux. Je crois qu’elles considèrent que tous les hommes n’arrivent pas à contrôler leur drapeau.

    Et la nodule semble moins cancérigène là où tu l’as mis. Merci! J,en ai, moi aussi, je crois que ça viens avec les blogues. Plus moyen de faire quelque mouvement que ce soit, sans que Internet $$$ Nous suive à la trace, pour notre bien (qu’ils désirent nous prendre, bien sûr!).

    Et c’est chouette quand tu réponds. Ça donne envie de revenir.

    Zed ¦D

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll