Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

La corruption: en pleine figure!

Posted on | septembre 14, 2011 | 1 Comment

Parfois, les nouvelles coïncident à merveille, nous permettant de dégager un formidable portrait d’ensemble d’une situation donnée. Aujourd’hui, c’est l’implication pernicieuse du gouvernement libéral dans le dossier de la corruption dans l’industrie de la construction qui occupé toute la scène. Et ce dont on se doutait commence à prendre une forme précise: totalement gangrené par la corruption, nous avons présentement un état en lutte contre l’état.

Tout d’abord, La Presse faisait état ce matin des difficultés créées par la bureaucratie québécoise à l’unité permanente anticorruption. Ces obstacles administratifs auraient mené au départ de plusieurs enquêteurs, ralentissant l’étude de dossiers critiques et castrant, par la perte d’expertise, ce chien de garde des dépenses gouvernementales. Plus tard sur Cyberpresse, la présidente du Conseil du Trésor s’est défendue de ces allégations en prétendant faire tout son possible pour alléger ces inconvénients, sans toutefois s’avancer à mentionner des dates précises.

En fin de journée, Radio-Canada dévoilait le contenu d’un rapport secret de la même unité. Le portrait est accablant: fraudes à grande échelle par tous les joueurs de l’industrie, blanchiment d’argent, récupération de sommes versées par le gouvernement pour le financement de partis politiques.

Le budget de la construction au Québec est énorme. Des sommes bien moindres avaient été versées par le fédéral dans le cadre du scandale des commandites, ce qui avait mené à la chute puis à la quasi-élimination du Parti Libéral du Canada de la scène nationale.

On demande donc à un état corrompu d’enquêter sur lui-même? C’est évidemment chose impossible. D’où l’intérêt d’une commission d’enquête publique, afin de soustraire le plus possible l’examen de cette situation de l’influence pernicieuse des partis, autant le PLQ que le PQ. Si le mal est généralisé, la guérison doit être publique; l’abcès doit être crevé au vu et au su de tous, et nul ne doit jouir de quelconque protection contre le blâme et l’opprobre.

Notons au passage l’indispensable travail des journalistes qui peuvent aller au coeur des choses et qui, espérons-le, nous éclairerons encore sur ce dossier.

 

Comments

One Response to “La corruption: en pleine figure!”

  1. Air fou
    septembre 18th, 2011 @ 17:36

    Puis-je t’inviter à venir chez moi où tu trouveras un petit montage qui dit à peu près ce que dit ton billet?

    Zed

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll