Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Mais que fume Legault?

Posted on | octobre 5, 2011 | No Comments

Comme apparemment tout le reste de la province, je n’avais guère eu conscience des propos pour le moins sulfureux de François Legault envers le réseau d’éducation collégial la semaine dernière. Voici que leur publication dans les grands quotidiens a déclenché un torrent de protestations. Mais où Legault a-t-il donc la tête?

Résumons ses propos: Legault ne croit plus à la pertinence des cégeps, qu’il voit comme un endroit où apprendre à fumer de la drogue et décrocher, et préférerait les abolir en faveur d’une année de plus au secondaire et au baccalauréat.

Outre le fait que cela revient, comme on le dit au Québec, à changer quatre trente sous pour une piastre, nous sommes en droit de nous interroger sur la pertinence de l’analyse de Legault. Celle-ci apparaît dénuée de toute substance, à l’exception des substances illicites qu’il mentionne.

Or je ne sais pas ce qu’à fait Legault lors de ses années au collégial, et tant mieux pour lui s’il a vécu quelques expériences de vie hilarantes, mais je n’y ai pas personnellement appris à consommer quoi que ce soit. Je n’ai pas non plus décroché.  J’ai été épaulé par des professeurs extraordinaires. Je me suis impliqué dans la vie politique et les différents clubs, une opportunité que n’offrent pas toutes les écoles secondaires. Entouré d’autres jeunes du même âge, animés des mêmes passions, j’y ai noué mes amitiés les plus durables.

En fait, j’ai profité de ce moment de ma vie pour me redéfinir en tant que jeune adulte et faire des choix de vie matures, grâce entre autre à l’accompagnement de professionnels en tous genres. Ces choix ne m’auraient pas été permis dans le cadre du secondaire ou du baccalauréat, mais ont complètement orienté ma vie depuis.

Le cégep est un endroit où l’on se permet de devenir adulte. C’est une chrysalide, et c’est sans doute un des plus beaux fleurons de notre système d’éducation. Le remplacer ainsi sans imagination en copiant le système d’éducation de nos voisins ne démontre pas les qualités de visionnaire et de leadership que nous attendons d’un chef d’état.

Au revoir, M. Legault.

Comments

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll