Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Boisvenu n’est plus le bienvenu

Posted on | novembre 17, 2011 | No Comments

Le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu prend un malin plaisir à défrayer les manchettes dernièrement, s’immisçant non seulement dans un procès en cours contre un présumé agresseur sexuel, mais faisant également la leçon au ministre de la justice du Québec. Assez, c’est assez! Attention, chronique aux relents de vitriol…

Quelle mouche a piqué Boisvenu? Tout le monde désormais est au courant de la tragique histoire de sa fille, assassinée par un récidiviste lors d’une agression sexuelle. L’homme mène depuis une croisade effrénée pour que l’on reconnaisse le droit des victimes et des familles des victimes. Cette cause n’est pas sans mérite, vu les séquelles physiques et psychologiques que peut laisser la criminalité.

Malheureusement, dans cette plaie béante un serpent a également injecté son venin. Stephen Harper a reconnu le besoin d’attention maladif  de ce malheureux. Par flatterie et calcul politique, il lui a octroyé une tribune – malheureusement l’ivresse de la proximité du pouvoir semble être montée à la tête de Boisvenu.

La croisade de Boisvenu s’est alors transformée non pas en lutte pour le droit des victimes, mais bien en lutte acharnée contre les criminels de tous genres. Malheureusement, cette lutte vise aussi les présumés criminels – ceux n’ayant pas encore été reconnus coupable au terme d’un procès. Cette lutte se fait également au mépris du gros bon sens et de la science élémentaire.

Le ministre Fournier dans une sortie bien sentie (reconnaissons d’ailleurs le travail du ministre contre le projet de loi C-10) ne s’est pas gêné pour le lui rappeler. Boisvenu a rétorqué en affirmant que le Québec était une province soft on crime (notez l’assimilation linguistique au passage). Clairement Boisvenu a perdu tout lien avec la réalité ici – sa tragique histoire, et les tragiques histoires qu’il a recensé en tant que fondateur de l’Association des Familles de Personnes Assassinées ou Disparues, lui font oublier que le taux de criminalité, surtout celui des jeunes, est au Québec le plus bas au pays.

Le sénateur s’est aussi permis de critiquer la décision du Juge Doyon de faire reprendre le procès de Jacques Vachon, présumé agresseur sexuel mal défendu par son avocat. Même si la preuve est accablante, le juge a avancé avec raison que la justice doit être impartiale et être perçue comme telle, d’où nécessité de refaire le procès. L’issue sera sans doute la même; Boisvenu a aussitôt pris le parti des victimes. Or même si la douleur des victimes est énorme et doit inspirer le respect, l’impartialité et l’apparence d’impartialité du système de justice a un impact sur tous les citoyens et prime donc sur les autres considérations.

Mais pour Boisvenu ceci n’est plus important. Dans son délire post-traumatique il semble plutôt préfèrer revenir aux bonnes vieilles méthodes des plumes et du goudron, sans se souvenir que ces méthodes barbares et partiales ont engendré plus que leur lot d’erreurs judiciaires.

Pour Boisvenu, sénateur non-élu, donc dénué de toute crédibilité, marionnette de Harper, il semble permis à la classe politique de se mêler de justice alors que la séparation des pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires est à la base de notre société.

Sénateur Bienvenu, veuillez à l’avenir vous abstenir d’intervenir dans les affaires de notre province. Contentez vous de votre tribune de l’autre côté de l’Outaouais d’ici à ce que vous repreniez vous esprits. Revenez au but premier de votre cause, l’accompagnement, le soutien et l’aide aux victimes et à leurs familles, mais délaissez ces sujets à-propos desquels vos interventions sont plus destructrices qu’utiles.

Comments

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll