Le Gros Bon Sens arrive en ville!

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. (Descartes, Discours de la méthode)

Lettre ouverte à Pauline Marois

Posted on | août 22, 2012 | No Comments

Je ne sais trop par quelle formule  débuter cette lettre. « Madame Marois » rappelle un peu trop le leitmotiv de Jean Charest lors d’un débat acrimonieux. « Chère Pauline » est décidément trop familier. « Madame la chef de l’opposition officielle » ne s’applique plus pour l’instant. Allons-y donc d’un plus neutre « À la candidate Pauline Marois, » en espérant que vous ne me tiendrez pas rigueur de cette formule alambiquée.

Tout d’abord, laissez-moi rapidement souligner mon admiration pour votre parcours politique. Vos réalisations dans les arcanes du pouvoir québécois sont dignes d’une pionnière et inspireront sans doute bien d’autres aspirantes; elles ne sont pas des moindres et votre instinct de survie, comme on l’a constaté cet hiver, est particulièrement bien développé.

Je précise également, par souci de transparence, que je suis loin d’être convaincu par l’option souverainiste, même si mes opinions personnelles me situent au centre-gauche du spectre politique. Je suis d’ailleurs membre du NPD et me retrouve dans ce vide identitaire propre aux socio-démocrates fédéralistes en politique provinciale. Néanmoins, étant peu inspiré par les alternatives votre parti avait jusqu’à hier mon vote. J’ai même été jusqu’à encourager mes amis anglophones à vous appuyer. Puis une malencontreuse déclaration de votre part m’a tout fait remettre en question.

Vous avez dit, en parlant de l’obligation de parler français pour se présenter aux élections, présenter une pétition à l’Assemblée Nationale ainsi que contribuer financièrement à un parti politique (et je cite): « Ce n’est pas pour les nouveaux Québécois, c’est pour tout le monde. » Par voix de communiqué, le Parti Québécois a rectifié le tir un peu plus tard, précisant que la mesure ne s’appliquerait qu’aux nouveaux immigrants.

Néanmoins, vos paroles me blessent et m’inquiètent profondément. Les droits que vous disiez (par erreur, apparemment) vouloir retirer sont protégés par plusieurs chartes provinciales, nationales et internationales. À juste titre: empêcher à un segment de la population le droit de participer à la vie démocratique a ouvert, historiquement, de larges brèches dans le respect des droits humains. Incapable de se défendre et de représenter ses intérêts, cette minorité sombre inévitablement dans la persécution. Tous nos documents empreints d’idéaux, de la Charte des droits et libertés à la Déclaration universelle des droits de l’homme, visent justement à protéger les minorités en empêchant les abus de la part d’une majorité. (Certains de vos partisans, en  passant, ont de la difficulté avec cette notion. Je vous encourage à en discuter avec eux).

Par vos paroles, c’est ce que vous avez nié un instant. Malheureusement, il est possible d’y constater qu’une certaine idéologie a triomphé temporairement de nos droits fondamentaux. Par excès d’enthousiasme ou égarement temporaire, c’est possible. Cependant, le germe de l’inquiétude a été semé, et la vigueur du déni laisse un peu à désirer. Un simple communiqué? Pour rectifier une gaffe au sujet des droits fondamentaux? Permettez-moi de vous exprimer mon insatisfaction.

Je vous pose donc les questions suivantes, sans prétendre mériter une quelconque réponse, mais simplement à titre de citoyen inquiet. Le Parti Québécois est-il prêt à subordonner l’atteinte de l’indépendance au respect de la Déclaration universelle des droits de l’homme? Est-il prêt à maintenir intégralement la Charte des droits et libertés de la personne, et à reconnaître que celle-ci liera toujours l’état, même dans un Québec souverain?

Voici le malentendu que je vous demande de dissiper clairement et sans nuance afin d’apaiser mes inquiétudes.

Bien à vous,

Patrick Levesque

 

Share

Comments

Leave a Reply







  • Photographie par Patrick Meunier

    Tous droits réservés, Patrick Meunier, 2010

  • Articles récents


  • legrosbonsens.net on Facebook

  • Follow LeGBS on Twitter
  • Ze Blogroll